TROU NOIR

Voyage dans la dissidence sexuelle

Le 28 de chaque mois

Marlène Schiappa, Bella, Christiane Taubira, Mariame Kaba, Même combat ?

Tu préfères : participer à une manifestation féministe où personne ne déteste la police ou participer à une manifestation où personne n’est féministe ?

L’instrumentalisation du féminisme à des fins sécuritaires et racistes colore fortement les débats sur les violences faites aux femmes. Les discours et les affaires les plus médiatiques et proches du pouvoir entretiennent opportunément la confusion. Ce bruit-là masque les conséquences sécuritaires des réponses plébiscitées par certains mouvements féministes. Et malgré le récent mouvement contre les violences policières qui a gagné la France après Black Lives Matter aux États-Unis, les questions sur la police et la justice ne sont pas assez visibles lors de la grande marche du 8 mars.
Or, il semble nécessaire d’affermir des perspectives féministes qui questionnent la place de l’État et de la police dans nos vies. C’est même indispensable si l’on entend défendre une position féministe décoloniale et antiraciste conséquente. D’autant plus que des autrices francophones, comme le collectif Mwa-Si, Elsa Dorlin ou encore Françoise Vergès ont fourni ces dernières années des idées capables de bouleverser nos grilles de lecture du monde et de construire un féminisme anti-sécuritaire et anti-pénal.

Cette année, nous avons donc saisi l’occasion depuis notre modeste groupe de lectures féministes pour faire la jonction entre la lutte féministe et les luttes pour l’abolition de la police.
Nous avons rédigé et distribué un tract, le psycho-test parodique qui suit, lors de la manifestation pour les Droits des femmes de mars 2021 à Lyon. Le parti-pris de l’autodérision et la caricature des « familles féministes » permettent de forcer le trait et de faire apparaître de manière saillante les ramifications des discours martelés par les médias et les politiques. Ces discours génèrent des réflexes quotidiens : dans quels camps politiques s’inscrivent-ils ? Quels en sont les effets ?

De l’humour donc, avec le recul sur soi que cela permet ; il ne s’agit pas de dicter le bien et le mal en toutes circonstances. Il s’agit pour nous de partager des ressources afin de faire naître du débat politique. Ce test est plutôt un outil de rencontres, d’échanges, de discussions et nous espérons que d’autres se l’approprient, l’enrichissent ou le détournent encore et encore !

LE TEST EN LIGNE EST BIEN PLUS GRISANT
FAITES LE TEST ICI :

astro-fem.net

Vous pouvez également imprimer, distribuer et faire circuler le test :

Contactez-nous !

textuelles@riseup.net

Féminisme
Le patron qui voulait faire fumer les femmes et devenir (encore plus) riche
Histoire -

28 OCTOBRE 2020

Pourquoi le tabagisme féminin était-il mal vu dans les années 20 ? Comment le patron de Lucky Strike allait-il s’y prendre pour changer les mœurs et augmenter son profit ?
« Ces hommes qui voulaient faire fumer les femmes », épisode 1.

Le rose. Et un joyeux nouveau vagin
Analyse -

28 Mai 2020

Andrea Long Chu

Andrea Long Chu parle Marche des Femmes, bonnets roses, chirurgie du bas et musique pop, et réfléchit aux difficiles impasses du signifiant « pussy/chatte » dans la lutte féministe.